Le Dimanche 20 Juillet 2014  à 18h30

Nouveau spectacle HAENDEL : La Servante Maîtresse de Pergolèse et la Querelle des Bouffons.

L’ARMA a initié l’Intégrale des oeuvres de Purcell dans le cadre des Opéras d’été en Bretagne en 2002.
Frédérique Chauvet et ses artistes ont à coeur d’aller au devant du public, et de leur proposer des spectacles modernes, vivants, sans rien céder de leur intégrité artistique.
Depuis, Fairy Queen, A Tempest, King Arthur, le Best of Purcell et Queen Mary ont confirmé l’expertise de Frédérique Chauvet et de son BarokOpera Amsterdam dans cette musique extraordinaire. L’Ivrogne corrigé de Glück, les Noces de Figaro de Mozart ont été aussi des spectacles merveilleux qui ont séduit un public de plus en plus nombreux. Quatre chanteurs et six instrumentistes jouent, chantent, et guident l’auditeur par des textes narratifs, dramatiques et humoristiques en français.
Cette année, Arma nous propose un spectacle de HAËNDEL : La Servante Maîtresse de Pergolèse et la Querelle des Bouffons.

Le concept artistique :
Le personnage haut en couleur de Haendel servira de fil rouge à ce spectacle qui, aux quatre coins de l’Europe, nous permettra de gouter tout le sel de la rivalité musicale entre les styles italiens et français. Celle-ci atteint son paroxysme avec la “Querelle des Bouffons” lorsque La Serva Padrona de Pergolèse met le feu aux poudres. Outre cette oeuvre joyeuse et brillante en intégrale, la soirée sera émaillée d’oeuvres de Haendel, Lully et Rameau.
Le succès du Best of Purcell et plus récemment Queen Mary, nous conforte dans l’idée de créer en 2014 et 2015 deux programmes dans le même esprit.
Passionnant à créer, ce genre de spectacles – opéra et théâtre musical – remporte en outre tous les suffrages du public et de la critique.
Après avoir parcouru la seconde partie du XVIIème avec le Best of Purcell et Queen Mary, la production 2014 survolera la période 1702-1760. Peu à peu, la musique n’est plus réservée aux monarques. De nouvelles formes musicales naissent pour divertir la bourgeoisie en pleine ascension sociale.
La Servante Maîtresse & la Querelle des Bouffons, met principalement en scène des joyaux issus de la musique de Haendel, Pergolèse, Lully et Rameau. C’est le personnage haut en couleur de Haendel, personnalité artistique majeure de l’époque, qui sera le cicerone de la représentation. Nous commencerons là où s’arrêtait le Queen Mary : en 1702, avec la mort de Willem III le stadhouder devenu roi d’Angleterre. Clin d’oeil à Purcell, le spectacle débutera par l’une de ses dernières odes, celle qu’il composa pour le successeur présumé du trône d’Angleterre. Puis, nous resterons en Angleterre à la cour de Queen Anne où Haendel, qui vient de composer son premier opéra italien à Londres Rinaldo, est adulé. La première moitié du dix-huitième siècle est dominée dans l’Europe entière par la rivalité musicale entre le style italien et le style français, qui atteindra son paroxysme pendant la “Querelle des Bouffons” à Paris de 1750 à 1752. Des pamphlets passionnés sont alors échangés entre les partisans du style français ‘conservateur’ de Rameau et Lully, avec leurs Tragédies Lyriques affectées et élitistes, s’opposant aux partisans du style italien, dont l’opéra bouffe La Serva Padrona de Pergolèse sera le symbole, provoquant la querelle. Le style italien, lui, est défini comme naturel, proche ‘du peuple’. D’ailleurs les bourgeois participent de plus en plus à la vie musicale, en tant que spectateurs ou mécènes. Ils sont également partie prenante de la pratique musicale amateur, puisque les jeunes filles accomplies apprennent le chant, la musique de chambre… En première partie, nous évoquerons la Paix d’Utrecht de 1713, évènement européen primordial qui mit fin aux guerres de Louis XIV. Nous interpréterons des fragments du Te Deum de Haendel et des Grands Motets de Rameau composés pour l’évènement. Nous jouerons ensuite un extrait d’Armide, le chef-d’oeuvre de Lully repris en 1715 à La Haye, l’une des deux seules villes des Pays-Bas où l’opéra n’était pas interdit. La seconde partie débutera avec la Sérénade de Haendel composée en 1734 pour divertir le public à l’occasion du mariage du stadhouder Willem IV avec Anne de Hanovre, Princesse d’Angleterre. Puis ce sera l’opéra bouffe La Serva Padrona qui sera interprété dans son intégralité.

Distribution
Frédérique CHAUVET, direction musicale – Sybrand VAN DER WERF, mise en scène – Jorine VAN KEEK, costumes et accessoires
– 4 chanteurs solistes : Wendy ROOBOL, soprane – Caroline CARTENS – Gunther VANDEVEN, contre-ténor – Jost VAN VALZEN, ténor – Pieter HENDRIKS, baryton
– 6 instrumentistes de l’Ensemble BarokOpéra Amsterdam ( instruments baroques) : Frédérique CHAUVET, flûte traversière – Will WROTH, trompette baroque – Jan Pieter VAN COOLWIJK, violon – Beto CASERIO, hautbois – Robert SMITH, basse de violon – Claude MENEUX POIZAT, clavecin et orgue

 

Entrée

  • 30 € plein tarif
  • 15 € pour étudiants et 10-18 ans
  • Gratuit pour les moins de 10 ans.

Spectacle EN EXTÉRIEUR si la météo nous le permet dans le décor naturel de la cour d’honneur du Château de la Ballue.