« N’emprisonnez pas, je vous prie, ni mon esprit ni ma raison… »

Ce spectacle est interprété par un comédien déclament des textes tortueux, accidentés, étonnants, exubérants, bizarres, allant de la misogynie la plus virulente de Galien ou La Bruyère, à la défense de la liberté féminine prônée par l’un des personnage de Cervantes. Luth, guitare et viole accompagnent une chanteuse qui nous délècte d’airs chargés d’illustrer cette condition de la femme du XVIIème siècle.

Nous retrouvons Julien Cigana récitant, Dagmar Saskova au chant, Ronald Martin Alonso à la viole de gambe et Manuel de Grange au luth, guitare.

Site officiel d’Il Festino

Au Château de la Ballue le dimanche 11 octobre 2015 à 15h.